L’ingénieur d’excellence « à la française »

Plus que dans d’autres pays, l’ingénieur en France se trouve souvent promu à des postes à hautes responsabilités. De nombreuses grandes entreprises françaises sont dirigées par des ingénieurs (Air Liquide, Total, Alcatel, Alstom…) et les formations dispensées dans les Grandes Ecoles s’adaptent naturellement à cette dimension particulière en France du métier d’ingénieur.

Inspiré de ce modèle français, le PFIEV a pour objectif de former les jeunes décideurs et entrepreneurs vietnamiens du XXI Siècle. Durant sa formation l’étudiant doit intégrer un certain nombre de qualités propres au métier d’ingénieur-manager. Les enseignements qu’il reçoit et ce, quelle que soit la branche et la spécialité qu’il choisit, vont naturellement vers ces objectifs :

– la pluridisciplinarité

– le sens du concret

– l’aptitude à spécifier et modéliser

– la capacité à intégrer et à innover

– l’ouverture internationale

– la maîtrise de la dimension économique

– la culture générale

– le respect de l’éthique

« Le métier de base de l’ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation, à la mise en oeuvre de produits, de systèmes ou de services. Cette aptitudes résulte d’un ensemble de connaissances techniques d’une part, économiques, sociales et humaines d’autre part, reposant sur une solide culture scientifique » (extrait du site internet de l’ENSICA)

pay someone to do my homework meaningful source.